AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (2017) Tu étais formidable, j'étais fort minable - Bessie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

petits mots : 49

⇥ my note-book.
availability: libre (2/4 - Bonnie - Bessie)
contact book:

MessageSujet: (2017) Tu étais formidable, j'étais fort minable - Bessie   Dim 14 Mai - 19:01

« Hey t-toi pousse toi de mon passage. » Cries-tu d’une voix rauque, enrouée par l’alcool que tu as ingurgité durant la soirée. D’abord un simple verre, et voilà dans quel état tu termines. Tu ne sais te contrôler face à ton addiction, la boisson est ta grande faiblesse, malgré ta bonne volonté. Ton malheur se noie dans ces effluves, et pendant un court instant, tu oublies tout pour devenir un saoulard. Une personne pathétique que tu as l’habitude de coffrer pendant ton service. Ce soir, les rôles s’inversent, bien que tu n’aies pas encore croisé le chemin de collègues. Ils savent que tu bois et sont plutôt tolérants. La dépression est un fléau, la culpabilité ton fardeau. Voilà pourquoi tu es ainsi. Bousculant le gars, ce dernier s’étale sur le comptoir du bar et revient à la charge en titubant. Tu viens, sans le savoir, de déclencher une énième bagarre. C’est bientôt tous les buveurs qui s’en mêlent, les coups pleuvent, tes sens sont altérés par l’alcool et tu t’en prends un. Tu marches alors en direction de la sortie, afin de fuir ce bordel, ton nez saignant. Tu cours à vive allure pour partir le plus loin possible de cette violence, à en perdre haleine, et c’est après plusieurs minutes que tu t’allonges sur un banc et t’endors rapidement, trop imbibé. Dans les bras de Morphée, tu te réveilles des heures après, le soleil fièrement levé. Tu es aveuglé, et à peine les yeux ouverts qu’une migraine t’assaille. Te redressant de ta place pour t’asseoir, tu croises de nombreux regards suspicieux des passants. Ces derniers n’ont pas l’air d’avoir l’habitude de voir un bourré dans la rue. Tu as l’air hagard tandis que tu te maudis intérieurement d’avoir cédé à tes pulsions et d’avoir bu de la sorte. Un regret bien vite balayé lorsque tu aperçois un visage connu. Bessie. Ton amie d’enfance, une surprise à laquelle tu ne t’attends pas, surtout dans de telles conditions. Celle-ci te repère bien vite, tu ne peux t’empêcher d’être honteux quant à ton apparence négligée. « Salut Bessie, comment tu vas ? ». Pas très frais, tu décides de te lever mais te ravises aussitôt en te rasseyant. Le sol bouge trop, s’en est presque impossible de tenir debout.

_________________
lovers on the sun
Le bonheur aux lèvres un peu naïvement, et on marche ensemble d’un pas décidé, alors que nos têtes nous crient de tout arrêter •• ALASKA (marc levy)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(2017) Tu étais formidable, j'étais fort minable - Bessie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quand j'étais petit, je croyais que.....
» Tu te tais ou JE te tais.
» [Topic a Points] J'y étais !
» Tais-toi je parle.
» Si tu étais...Je serai...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAST FIVE YEARS. :: (rockland, me) :: center & main street-
Sauter vers: