AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (2017) drunk in love. ≈ (adyane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

petits mots : 23

⇥ my note-book.
availability: adel, free, free.
contact book:

MessageSujet: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   Ven 7 Avr - 23:02


tes copines t'ont traînées de force pour que tu lâches tes livres et que tu sortes finalement avec elles. elles disent toutes sans l'ombre d'un doute que tu es trop studieuse et que tu ne prends pas le temps de lâcher ton fou et te détendre un peu plus comme les jeunes de ton âge. c'est vrai, tu passes le clair de ton temps le nez dans les livres ou encore devant ton ordinateur à rédiger des séquences de ton livre, c'est vrai; ta vie peut sembler emmerdante et trop stable, mais bizarrement ça ne te dérange pas plus qu'il faut au contraire. tu aimes passer tes soirées à écrire ou encore à découvrir de nouveaux auteurs; t'es une amoureuse des mots et de la littérature, ça fait partie de ton ADN. mais bon, à force de persuasion; elles ont finalement réussis à te faire sortir de ta tanière et t'amener en ville. étrangement, tout en te préparant; l'envie de t'amuser s'installa et tu ne regrettas aucunement ton choix d'avoir acceptée leur invitation. tes copines étaient de véritables "party animals" elles ont toujours été comme ça alors que toi; t'es un peu plus calme et posée, malgré le fait que tu possèdes quand même le sens de la fête. tu enfilas une robe qui noire avec une rose brodée sur la manche, une robe noire sobre moulant toutefois ton corps et ta taille de guêpe. puis, tu optas pour un chignon des plus simples, tu n'avais pas envie de jouer la provocante; tu préférais largement la sobriété et l'idée d'être "classe" malgré que tu sortes dans ce fameux bar. arrivée sur les lieux, aussitôt l'une des filles de la bande se proposa à payer la première tournée. cela t'amusais beaucoup et tu entras dans le jeu influencée par l'effet de groupe. il fut peu de temps pour qu'elles veuillent aller réchauffer la piste et repérer de potentielles proies. quant à toi, tu demeurais au comptoir du bar à siroter ton cocktail. te laissant envelopper par la musique et l'ambiance des lieux. tes yeux noisettes se perdirent un instant sur la piste de danse et tu souriais à tes copines qui te faisait de grands signes pour que tu viennes danser toi aussi. heureusement, tu fus sauvée lorsque tu entendis cette voix familière à l'écart; malgré la musique et les voix multiples; tu aurais pu l'entendre à des kilomètres. d'ailleurs, ton coeur sembla manquer un battement au moment où vos regards se croisèrent. tu affichas un doux sourire et un mouvement de tête en guise de salutation alors qu'il était en discussion avec un ami, puis tu détournas les yeux un moment ne voulant pas paraître insistante ou voyeuse. finalement, alors que tu ramenais les yeux vers lui; ne pouvant faire autrement tu remarquas qu'il s'avançait vers toi. « tiens salut.» que tu mentionnas simplement avec ce petit sourire discret au coin des lèvres. une partie de toi aurait aimée venir lui faire la bise, mais tu redoutais que sa femme surgisse de nulle part et que cela créer un malaise. « ça va?» question de politesse, tu le questionnas du regard; une nouvelle fois tu ne lui proposa pas de venir prendre le tabouret libre à tes côtés ne sachant pas s'il était venu seul. tu n'avais pas envie d'être celle qui bousille une famille, tu n'avais pas envie d'être ce genre de femme et de tomber dans une histoire compliquée; du moins tu essayais de t'en convaincre, parce qu'au final il était probablement déjà trop tard.  

_________________

( I heard that you're settled down that you found a girl and you're married now.
I heard that your dreams came true.Guess she gave you things I didn't give to you.
)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Rivera
avatar
definitely asshole, babe.

petits mots : 181

⇥ my note-book.
availability: 1/3 (tyhane)
contact book:

MessageSujet: Re: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   Sam 8 Avr - 17:04

les bars, tu les faisaient tous en ce moment. tu rentrais déchiré, après une longue soirée à descendre tous les verres que tu commandais d'une traite. et tu t'éclatais sur le canapé. parce que tu pouvais plus rejoindre lou dans le lit, dans cet état. parce que tu savais que vous en reviendriez à cette discussion, de la dernière fois. partir ou rester. les abandonner, toutes les deux, pour vivre ta vie, la détruire; détruire les leurs; mais t'éclater. tu pouvais pas faire de décision, alors tu changeais pas. tu jouais l'enfoiré. tu r'devenais celui que t'étais avant l'arrivée de thaïs. celui que t'étais avant d'être avec lou. celui, au fond, qu't'avais toujours été. c'est dans les gênes des rivera, d'être des arnaqueurs. c'est dans les gênes des rivera, d'pas assumer c'qu'ils font. sinon t'aurais un père. sinon vous en auriez tous un. sinon votre mère serait encore là. mais c'est pour ça, qu'tu buvais, qu'tu fumais. tu voulais pas t'en rendre compte, tu voulais pas y penser, d'façon rationnelle. tu voulais y penser et délirer, oublier ta soirée. alors t'étais retourné dans l'bar auquel t'étais habitué. le meilleur, sans doutes; puis ils t'conaissaient, à force. c'est là qu'tu retrouves des anciens  gars du lycée. ces mecs paumés, avec qui tu traînais, avant. avant d'être maqué, avant d'être père. les voir, ça t'faisais retomber en adolescence. retomber à ces moments où tu f'sais c'que tu voulais, qu'tu te marrais à jouer l'enfoiré; qu'ça te plaisait. « m'dame rivera est toujours pas là, de c'que j'vois ? tu t'es rendu compte qu'c'était pas pour toi, avoues. » tu t'marres, tu lèves ton verre pour trinquer avec c'gars qu'à trop raison. tu sais la connerie qu'tu fais, tu sais juste pas à quel point ça détruit c'qu'il y a autours d'toi. « mattes la gamine au comptoir. elle est bonne, nan ? elle fait qu'nous r'garder, tu penses j'peux essayer d'la serrer ? » t'hausses les sourcils; l'gars est stone, il sait pas c'qu'il dit, il pense avec sa queue, et ça t'fais marrer, ça. il a pas changé, c'est sûr. alors tu t'retournes, et tu remarques tout de suite celle dont il parle. elle t'fais un signe, un sourire, et tu lui répond, d'la même manière. c'que t'es heureux, d'la voir là. elle détourne l'regard, timidement, alors toi tu r'viens vers ton pote. « tu la touche, j'te descend. » tu l'menace; second degré. mais pas question qu'il l'approche. alors il lève les mains, signe son innocence. « elle est déjà cocue, ta blonde ou c'est la première fois ? » l'coup il lui atterrit dans l'nez tout seul. tu sens l'coup dans ton poing, mais celui qu'à l'plus mal, ça doit bien être lui. « vas t'faire sucer la teub au lieu d'parler d'ma femme comme ça, enculé. » qu'tu grognes. en vérité, t'as juste mal pour c'qu'il à dit, t'as juste mal qu'il t'mette face à c'que tu fais à lou. d'une traite, tu finis ton verre pendant qu'l'autre tente d'se r'lever et tu t'mets en marche, tu t'dirige vers la brune qui t'a offert un sourire quelques minutes avant, vers la brune qui t'tente, vers la brune qui t'fais faillir à ton d'voir d'époux, un peu plus, chaque fois qu'tu vois ses grands yeux bleus. « tiens salut.» elle est simple, tyhane; tu l'vois dans sa tenue, tu l'vois sur son visage, tu l'vois dans ses paroles. t'aimes c'qui est simple. c'est surement pour ça, qu't'aimes lou. c'est surement pour ça, qu'tyhane elle t'fais rêver.  « j'pensais pas t'retrouver ici. » tu lui répond en haussant les épaules; comme pour lui demander ce qu'elle fiche dans un endroit comme celui-ci.  « c'est pas l'top pour une nana seule. » pour une tyhane seule, surtout. parce que ton pote, il a réagit comme ça; mais il doit sûrement pas être le seul. alors toi, t'es possessif. toi, tu veux qu'elle soit qu'à toi. « ça va?» la politesse de tyhane, elle t'fera toujours sourire. tyhane la gosse de riche; tu l'savais, ta mère t'l'avait dit quand t'étais gosse, quand t'avais dis qu'tu jouais avec elle. ta mère elle voyait qu'la richesse d'son père, mais comment une camée comme elle pouvait approcher une famille comme eux ? alors elle t'forçait à aller jouer, toi, ça te gênais pas, t'aimais jouer avec tyhane. tu voyais pas l'mal, tu comprenais pas. puis elle est partie, t'as grandis, t'as compris. « très bien, et toi ? » puis tu désignes le tabouret à côté d'elle; « la place est libre ? »

_________________

In a universe that looks like this dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

petits mots : 23

⇥ my note-book.
availability: adel, free, free.
contact book:

MessageSujet: Re: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   Sam 8 Avr - 18:27

adel, t'as grandi avec lui; vous avez partagés des heures et des heures dans ce fameux bac à sable à vous invitez des histoires; des histoires de princes, de princesses tout en construisant des tonnes et des tonnes de châteaux de sable. vous venez de deux mondes complètement différents; toi, t'es la gosse de riches qui s'est fait élever par des nounous, alors que lui; sa mère était malade, c'est ce qu'on te disait du haut de tes quatre ans, qu'elle était malade et c'est plus tard que t'as compris que sa maladie était son addiction pour la came. vous êtes deux êtres complètement différents et pourtant, ce soir dans ce bar; vous êtes capables de vous rejoindre d'une certaine manière. c'est vrai, tu détonnes un peu dans ce décor; c'est vrai ça sonne comme si ce n'était pas réellement ta place, mais toi tout ce que tu veux c'est être comme les autres et ne pas avoir l'étiquette de l'enfant riche sur le front. « j'pensais pas t'retrouver ici. » tu souris, toi non plus; tu ne pensais pas te retrouver dans un endroit pareil, il faut féliciter tes copines pour ça. il enchaîne aussitôt; « c'est pas l'top pour une nana seule. » tu continues de l'observer, de te perdre dans ses yeux océan. tu ne sais pas trop comment interpréter ces paroles, tu trouves cela flatteur qu'il est ce côté protecteur avec toi, mais en même temps tu sais que tu peux grandement gérer les lourds, t'es une grande fille maintenant non? tu ne réponds rien à ça, tu te contentes de lui demander comment il va. « très bien, et toi ? » à nouveau, t'as ce sourire tendre sur les lèvres et tu acquiesces; « je vais bien.» tu vas encore mieux depuis qu'il est là; mais, ça tu le gardes pour toi, tu ne peux pas avoir ce genre de pensées c'est interdit, dangereux. tu vois son regard qui se glisse sur le tabouret libre à côté de toi, alors qu'il te demande;« la place est libre ? » tu devrais dire non, tu devrais inventé une connerie pour le repousser et te tenir loin des emmerdes; mais en même temps tu te convaincs en disant que vous ne faites rien de mal, vous allez simplement discuter autour d'un verre. « oui, elle est libre.» tu glisses tes yeux sur ton cocktail au moment où il s'installe sur le tabouret et t'as l'impression que l'odeur de son parfum te monte au nez. tu te contentes de boire une gorgée à la paille de ton fameux cocktail pour te remettre un peu les idées en place et tu ramènes ton attention sur lui en disant; « t'as raison c'est pas une place pour une "fille comme moi" » tu prends soin de mimer les guillemets avec tes doigts et tu avoues dans un petit sourire amusé; « ce sont mes copines qui m'ont traînés de force, elles peuvent être persuasives quand elles s'y mettent.» d'ailleurs, tu portes un moment ton attention sur la piste et tu réalises que certaines d'entres elles ne sont plus là, probablement entrain de se rouler des pelles avec le mec choisi pour la soirée ou encore s'envoyer en l'air dans les chiottes; la grande classe. « et toi alors, lou n'est pas avec toi?» que tu demandes, le couple de l'heure; le couple que l'on semble envier; un amour de jeunesse qui perdure encore et encore, tu trouves ça beau. par contre, thyane tu ne sais pas ce qui se passe quand la porte se referme derrière eux; tu ne sais rien de tout ça. tu gardes ton attention sur lui, au fond de toi; t'as cette curiosité qui te ronge, mais que tu ne laisses pas transparaître.  

_________________

( I heard that you're settled down that you found a girl and you're married now.
I heard that your dreams came true.Guess she gave you things I didn't give to you.
)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Rivera
avatar
definitely asshole, babe.

petits mots : 181

⇥ my note-book.
availability: 1/3 (tyhane)
contact book:

MessageSujet: Re: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   Sam 15 Avr - 13:03

tyhane elle t'souris comme une gamine. la gamine qu'elle était quand vous jouiez dans l'bac à sable; la gamine dont tu t'souviens et qu'tu vois dès qu'tu la r'vois elle. elle a bien changée, tyhane, elle est d'venue plus belle. sûr'ment une des plus belles filles qu't'ais jamais vu; pourtant, t'en vois passer à rockland des filles. des touristes, c'est vrai, mais c'est quand même des nanas. t'as toujours aimé les blondes, pourtant, hastings c'est une brune. et c'est peut-être pour ça qu'elle t'fait cet effet. parce que t'aurais jamais pensé qu'tu tomberais raide pour elle. pourtant t'es là à lui d'mander si tu peux t'asseoir, t'es là à v'nir lui parler, à pas vouloir qu'un autre l'approche, alors que clean, il est peut-être plus sympa qu'toi. y'a une partie qu'toi qu'espère qu'elle dira non, pour qu'tu t’assois. une partie qui t'dis qu'y'a quelqu'un, un mec, ça s'rait bien, ça te stopperais, ça t'remettrais les idées en place. tu s'rais remis à la place qu'tu dois garder. mais y'a l'autre partie qui espère qu'elle soit bien seule, qu'elle accepte, qu'elle te parle. une partie qui espère qu'elle riras à tes blagues de merde, qu'elle accepte un verre qu'tu lui offrirais, qu'elle veuille qu'vous vous r'voyiez, un jour. « oui, elle est libre.» même ton corps s'divise. pendant qu't'affiche un large sourire, y'a tes poings qui s'serrent, forts, très forts. pendant qu'tes yeux brillent, y'a tes jambes qui veulent pas avancer, qui veulent rester là, ou mieux, reculer, et s'en aller, très loin, partir tant qu't'es encore sobre, partir tant qu'tu fais pas d'connerie qu'tu regretteras, peut-être, un jour. mais t'arrives tout d'même à t'asseoir, et à la r'garder boire d'son cocktail, d'cette manière un peu timide qu'à son élégance. l'barman passe devant vous, tu montres ton verre de whisky, un signe de tête pour le remercier, et t'attend qu'il t'serve. « t'as raison c'est pas une place pour une "fille comme moi" » tu baisses la tête en la secouant, à rire de c'qu'elle dit. parce qu'au fond t'es heureux d'la voir là, et t'es même pas sûr d'préférer la voir autre part. « ce sont mes copines qui m'ont traînés de force, elles peuvent être persuasives quand elles s'y mettent.» son r'gard se porte sur la piste, alors tu fais pareil. tu sais pas vraiment pourquoi, tu connais sûrement pas les potes d'tyhane, mais c'est l'reflexe. « j'devrais peut-être aller les remercier, alors. » tu dis doucement, pas vraiment à l'attention d'tyhane, mais si elle entend, c'est pas si grave. « et toi alors, lou n'est pas avec toi?» tu t'figes. tu t'renfrogne. tu r'gardes ton verre. tu fais tourner l'liquide ambre qu'y'a à l'intérieur. tu cherches les nuances; tu cherches à trouver comment l'goût qu'le 'sky à s'fait. tu veux pas penser à lou, t'y pense déjà suffisamment, tu t'dis déjà suffisamment qu't'es qu'un enfoiré, un p'tit con. mais tu peux pas n'pas répondre à tyhane. alors tu portes l'verre à tes lèvres et tu l'bois, d'une traite. « nan, elle est restée à la maison avec la p'tite. » c'est c'qu'elle fait tout le temps, lou. sa vie c'est thaïs, sa vie, c'est les études et thaïs, sa vie, c'est toi, mais toi, t'es en train d'quitter sa vie contre son gré. tu r'lèves la tête vers elle et souris. « bon, quand t'as finis ton cocktail j't'offre un verre. t'as pas l'droit de refuser; on trinquera au bac à sable.»

_________________

In a universe that looks like this dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

petits mots : 23

⇥ my note-book.
availability: adel, free, free.
contact book:

MessageSujet: Re: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   Lun 17 Avr - 2:40

probablement que tu devrais remercier tes copines de t'avoir amenée ici finalement, tes yeux se perdent sur cette fameuse piste; puis un frisson te parcourt le corps lorsque tu l'entends murmurer; « j'devrais peut-être aller les remercier, alors. » malgré la musique, malgré le bruit, tu entends ces mots et ça te fait chaud au coeur; tu te pinces les lèvres pour t'empêcher de rajouter quelque chose, tu gardes tes paroles pour toi. tu ramènes ton attention vers l'avant, tu quittes la piste des yeux et te ramènes au moment présent. tu le questionnes lui demandant où se trouve Lou; la belle Lou, Lou et sa chevelure couleur de blé; son corps de rêve et son sourire plein de soleil, tu l'envies Lou par moment c'est plutôt étrange non? en même temps, c'est un truc de femmes de s'envier entre nous constamment. suite à ta question, tu le vois se renfrogner; tu vois son non-verbal qui parle à sa place alors qu'il joue avec son verre et d'où tu vois le liquide alcoolisé qui s'y promène.« nan, elle est restée à la maison avec la p'tite. » il vient à boire son verre d'un trait et c'est à cet instant que tu réalises qu'il n'a peut-être pas la vie si parfaite que ça finalement. tu te sens un peu mal à l'aise; du coup tu reprends une gorgée de ton cocktail contrairement à lui, tu ne le cales pas sachant que l'alcool et toi parfois ça ne fait pas bon ménage. cependant, ton malaise se dissipe lorsqu'il glisse son regard sur toi en te souriant et t'as l'impression que le temps s'arrête comme à chaque fois qu'il ose te regarder. adel, il est doué pour ça; faire en sorte de te faire sentir spécial uniquement en te jetant un regard, rien que ça.« bon, quand t'as finis ton cocktail j't'offre un verre. t'as pas l'droit de refuser; on trinquera au bac à sable.» ça t'arraches un sourire voir même un petit rire. « pas le droit de refuser hein?» que tu répètes en arquant l'un de tes sourcils, tu viens à secouer un peu la tête alors que t'as toujours ce sourire discret aux lèvres. t'es quand même surprise qu'il se souvienne encore autant de cette période, après tout; vous étiez jeunes à cette époque, à croire que le bac à sable à marqué son enfance. « cette période t'as marqué, à ce que je vois.» ton sourire est un peu plus prononcé, c'est vrai que pour ta part; cette période de ta vie est encore claire et probablement l'une de tes plus belles périodes; période d'insouciance et de simplicité parce que tes moments avec adel étaient toujours tellement simples et tu réalises que malgré les années qui sont passés c'est toujours aussi simple. « en même temps; les châteaux de sable, les princes et les princesses y'a que ça de vrai.» tu ramènes ton regard un moment sur ton cocktail, tu te demandes s'il fait ça lui aussi avec sa propre fille; passer des heures et des heures dans le bac à sable à l'aider à s'inventer des histoires et se créer un monde. tu viens à terminer finalement ton cocktail, puis tu portes ton attention sur adel croisant son regard bleuté et tu demandes; « puisque je ne peux pas refuser, tu m'offres quoi?»  

_________________

( I heard that you're settled down that you found a girl and you're married now.
I heard that your dreams came true.Guess she gave you things I didn't give to you.
)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Rivera
avatar
definitely asshole, babe.

petits mots : 181

⇥ my note-book.
availability: 1/3 (tyhane)
contact book:

MessageSujet: Re: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   Mer 26 Avr - 14:50

tu la fais rire, la brunette. tu peux pas t'empêcher d'sourire encore plus, quand tu vois son sourire. c'te partie si pulpeuse d'son visage qui s'courbe, pour dévoiler des dents blanches. et quand tu la vois sourire t'es obligé de t'retenir d't'approcher un peu plus d'son visage. tu sais qu'c'est pas bien, pourtant ça fait des mois qu'tu résistes. t'as beau essayer d'te dire qu'c'est juste une passe, quand tu vois tyhane c'est autre chose qui s'produit dans ton corps, dans ton cœur. ce bout d'toi qui s'décroche pour s'imprimer d'elle et s'en souv'nir, d'jamais plus l'oublier, d'jamais plus la laisser partir loin d'toi. c'te partie qui s'était cachée quand t'avais cinq piges et qu'a r'pointé l'bout d'son nez quand t'a recroisé ses grands yeux bleus. tu saurais pas expliquer, mais y'a un truc qui s'passe en toi, quand tu vois tyhane. et ça t'rend fou. fou d'te dire à quel point t'es en enfoiré. fou d'te dire que t'es tell'ment faible qu'tu peux pas résister à une belle fille. fou d'te voir lui faire les yeux doux alors qu'elle t'fuit, et qu'toi tu continues, encore. « pas le droit de refuser hein?» au fond tu t'dis qu'si. si elle a l'droit d'refuser. si elle a l'droit d'te dire non. si elle a l'droit d's'enfuir. t'as envie d'lui dire, ça, d'lui dire de s'barrer, de pas te laisser l'approcher encore, que tu lui fera qu'du mal, que tu fais qu'du mal, aux gens autours de toi. mais entre c'que tu penses et c'que tu fais, y'a tout un monde. un putain de monde de merde que t'as envie d'envoyer brûler en enfers. mais tu sais qu'si tu fais ça, toi aussi t'iras en enfers. si c'est pas d'ja prévu, quoi qu'il y ait après la vie. et t'es trop faible. ouais, t'es juste trop lâche pour t'lancer et détruire c'foutu monde abstrait qui règne sur ton âme. alors t'acquiesce, à sa rhétorique. « cette période t'as marqué, à ce que je vois.» rictus sur ta lèvre, coup d'oeil derrière la belle. t'essayes juste d'éviter son regard, d'éviter ce à quoi tu penses, là tout de suite; alors t'imagines encore la tête de lou, d'vant toi, t'imagines encore ses yeux noisettes et ceux d'thaïs. « j'avoue que j'ai des bons souv'nirs d'ces moments, et ça vaux bien un verre, après quinze ans.» tu reportes tes yeux sur elle. « en même temps; les châteaux de sable, les princes et les princesses y'a que ça de vrai.» t'hoche la tête de haut en bas, pensif. c'est elle, la princesse. toi, t'es qu'un mendiant des rues. elle est jasmine, et t'es aladin. mais un aladin différent, qui fais pas c'qu'il devrait faire en faisant en sortes qu'la princesse t'appartienne. y'a c'coté de toi qui veut qu'l'histoire se finisse autrement que dans l'conte que t'as bien vu cinq fois avec thaïs. et cette autre partie qui s'dit que ce sera peut-être possible. qu'après tout, si t'hésites c'est qu'y'a quelque chose qui n'va plus. « puisque je ne peux pas refuser, tu m'offres quoi?» tu sors d'tes pensées en voyant l'verre vide d'ta compagne de bar. et y'a c'large sourire qui s'forme, sur tes lèvres fines. « tout c'que tu veux.» tu la forceras pas à boire, tyhane. t'es pas ce genre de gars. tu sais vu dans l'état dans lequel t'es ce soir qu'tu pourras déraper, trop facilement. encore plus si elle est dans un état proche du tien. et tu veux pas qu'vous dérapiez comme ça. tu t'en voudrais, à un point qu't'imagines pas encore vraiment. tu saurais pas comment rentrer chez toi, comment r'garder ta fille normalement. comment embrasser ta femme. tu veux pas déraper, nan. « ça peut être un verre de jus d'orange, comme la bouteille la plus forte du bar.» un clin d'oeil discret pour les beaux yeux de tyhane.

_________________

In a universe that looks like this dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

petits mots : 23

⇥ my note-book.
availability: adel, free, free.
contact book:

MessageSujet: Re: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   Jeu 25 Mai - 18:11

« j'avoue que j'ai des bons souv'nirs d'ces moments, et ça vaux bien un verre, après quinze ans.» qu'il t'avoue, son regard se perd un instant vers l'arrière; moment que tu prends pour l'observer secrètement, ces traits tout ça. puis quand, il ramène son attention sur toi; tu dois faire attention pour ne pas rougir comme s'il te prenait en flagrant délit pour t'observer. tu lui offres un doux sourire comme tu sais le faire et t'essaies de te ramener à la réalité, tu ne peux pas te mettre à rêvasser voir même à fantasmer, tu ne peux pas thyane il est marié à une femme qu'il aime; il a aussi une magnifique petite fille. tu dois te résoudre à prendre cette distance. tu vas souffrir thyane, ton petit coeur ne va pas le supporter si tu continues de te perdre de cette façon. lorsque tu lui demandes ce qu'il peut t'offrir à boire; « tout c'que tu veux.» tu lâches un petit rire en secouant la tête doucement alors que tu amènes ton attention sur les bouteille d'alcool sur les étagères derrière le comptoir. puis il enchaîne; « ça peut être un verre de jus d'orange, comme la bouteille la plus forte du bar.» il t'offre un clin d'oeil et tu souris encore doucement, à croire que tu ne fais que cela; regarde-toi thyane tu es presque pathétique de te pâmer pour un père de famille comme ça, mais bon en même temps il n'est pas seulement ce père de famille; il est avant tout, ton ami d'enfance et c'est pour ça que tu as autant d'affection à son égard. « va pour le verre de jus d'orange.» tu n'as pas honte de ne pas boire d'alcool, tu sais que de toute façon tu ne risques pas de tenir si tu te mets à boire et tu ne souhaites surtout pas que ça dégénère, tu ne mérites pas ça et lui non plus. t'es mieux que ça thyane, pas le genre de filles qui s'abandonnent malgré le fait que ce n'est pas l'envie qui manque, tu dois demeurer raisonnable. tu ris en voyant sa tête et tu lui démontres que t'es sérieuse; tu veux bien qu'il t'offre ce fameux jus d'orange. t'es unique en ton genre thyane et ça abel le sait probablement, malgré les années qui sont passées, tu n'as pas réellement changé; toujours fidèle à toi-même. le silence s'installe et tu portes un moment ton attention devant toi; tu ne sais pas trop comment engagée la conversation à ces côtés il a le don de te déstabilisé avec pas grand chose. pourtant, tu trouves la force de formuler des phrases cohérentes. « t'es heureux abel?» cette question est sorti tout seule, tu te pinces les lèvres réalisant l'impact que ça peut avoir et t'aurais envie de te frapper la tête sur les murs. pourtant, tu ne sais pas pourquoi cette fameuse question à franchi tes lèvres, mais t'as besoin de savoir et t'espères qu'il est heureux, tu l'espères sincèrement.

_________________

( I heard that you're settled down that you found a girl and you're married now.
I heard that your dreams came true.Guess she gave you things I didn't give to you.
)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adel Rivera
avatar
definitely asshole, babe.

petits mots : 181

⇥ my note-book.
availability: 1/3 (tyhane)
contact book:

MessageSujet: Re: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   Dim 4 Juin - 15:17

t'aime te perdre dans ses yeux bleus. t'aimes regarder ses cheveux bruns, relevés, et ses mèches décoiffées. t'aimes ses pommettes saillantes, ses fossettes discrètes. tu te demande encore comment tu fais, pour pas l'avoir déjà embrassé, après cette année à refaire connaissance avec elle. à repenser à elle, le soir, quand tu rentres chez toi. tu sais que t'es pas un bon mari, tu sais que t'es pas un bon père. t'as pu l'être, oui, fut un temps. mais t'as besoin de nouveauté, et t'as l'impression que cette nouveauté c'est tyhane, dont le prénom résonne dans ta tête, dès que tu penses à ton épouse. t'as presque l'impression d'être infidèle à tyhane, alors que c'est de la mère de ton enfant, que tu l'es. « va pour le verre de jus d'orange.» ça t'fais rire. tu penses qu'elle est pas sérieuse, alors tu fronce les sourcils, t'attends qu'elle t'dise ce qu'elle veut vraiment, puis tu vois son regard, tu vois qu'elle est sérieuse, et tu fermes les yeux, pour sourire, l'air con. évidemment, la petite fille sage. elle change pas tyhane, elle est pas comme toi. tu te souviens dans le bac à sable, elle était minutieuse, elle aimait pas faire n'importe quoi, pendant que toi tu détruisais tout c'que tu faisais. ça, en revanche, ça a pas changé pour l'coup. tu détruits c'que tu commences. t'as commencé à fonder une famille, et tu la détruit dès la première distraction. t'as envie d'te dire que tyhane c'est qu'une distraction, ouais. tu peux pas t'dire qu'elle te plait vraiment. tu peux pas. tu lui commandes son verre, et toi, tu reprends un whisky. tu d'mande du coca, t'auras l'impression d'le diluer, un peu. même si c'est faux, même si ça changera rien. même si l'alcool, il s'ra quand même dans ton sang. « t'es heureux adel?» tu regrettes, qu'les verres soient pas arrivés. tu t'serais noyé dans l'tiens, t'aurais caché ta gêne. si t'es heureux ? est-ce que tu l'as d'ja vraiment été ? est-ce que c'était pas juste une illusion qu'tu t'faisais ? est-ce que tout c'que t'as, c'était vraiment c'que tu voulais ? t'en sais rien. c'est quoi être heureux, en plus ? t'as pas la définition, là, sur toi. t'aurais b'soin d'un dictionnaire, peut-être. c'est con, dans les bars, c'est pas trop c'qui s'trouve. alors tu t'craques le cartilage des doigts, par réflexe. ça t'donne l'impression d'faire un truc, plutôt qu'de rester à rien foutre. « j'suis heureux. » t'sais pas vraiment quoi réponse, alors tu r'prends juste le mot, t'espère que ça s'voit pas, qu'tu sais pas c'est quoi c'sentiment. t'espère qu'elle reviendra pas là d'ssus. t'espères qu'vos verres vont arriver. qu'tu vas pouvoir boire le tiens. et en recommander un. c'est d'venu une habitude, maintenant. pas une maladie, mais une habitude. et à chaque fois, tu finis mal. à chaque fois, tu finis en train d'pleurer sur tes clopes pendant qu'tu rentres. à chaque fois tu finis par dormir sur le canapé, à finir en pls tellement t'as mal. au fond d'toi, et même à l’extérieur. « et toi ? t'es heureuse, tyhane ? » tu la r'garde pas, t'essayes de sourire. puis vos verres arrivent avant qu'elle puisse répondre. « à l'époque du bac à sable, alors. » tu dis en levant ton verre vers elle.

_________________

In a universe that looks like this dream.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (2017) drunk in love. ≈ (adyane)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(2017) drunk in love. ≈ (adyane)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (2017) drunk in love. ≈ (adyane)
» Drunk on love [Sergej]
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAST FIVE YEARS. :: (rockland, me) :: center & main street-
Sauter vers: