AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (2017) we live for something // erwan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: (2017) we live for something // erwan   Mar 28 Mar - 22:04

Il s’extirpe des entrailles de la voiture, un sourire ancré sur son visage noir de cambouis, les yeux injectés de sang sous l’effet de la fatigue. Il n’était pas censé être au garage à cette heure. Mais Chip voulait terminer de réparer la berline avant de rentrer et de retrouver les autres. Une putain de fierté aussi épaisse que son entêtement. Il se relève et fait craquer son dos, endolori après être resté trop longtemps sur le béton bigarré de l’atelier. Il ouvre la portière, fait tourner la clef et tend l’oreille. Elle ronronne. Il sourit, satisfait, avant d’éteindre le motard et de faire claquer la portière. S’essuyant le front avec le dos de sa main, moucheté d’un noir bien plus contrasté que la couleur naturelle de sa peau, il se dirige vers les vestiaires, attrape sa veste en jeans et sort du garage après avoir tout éteint. La clef dissimulée, il attrape son téléphone qui crie l’anachronisme et fronce les sourcils. Dormeur, Joyeuse. Simplette, Atchoum. Des messages de presque toute l’équipe. Tu sais où est E ? Je trouve pas E, répond pas … Chip soupire. Il regarde la lune, bien haute dans le ciel, qui le jauge de toute sa hauteur, fière et belle. Il est tard. Il aurait aimé se défaire de la crasse sous ses ongles, de la sueur sur son torse, de la fatigue sur ses yeux, il aurait aimé rejoindre son lit et ne plus penser à rien. Il aurait aimé. C’est ce qu’il aurait fait, il y a cinq ans. Il aurait écrit à Doc, pour poser la même question. Tu sais ce qu’il fout, E ? Les autres commencent à s’enflammer. Dis-moi. Mais maintenant, c’est à lui qu’on écrit. Il pianote sur le clavier. Je m’en charge.  Il sait où chercher. Il a déjà vu Erwan rôder vers le port. Il l’a déjà observé regarder l’océan. Chip, il sait qu’Erwan tourne pas rond depuis l’accident. Il l’entend balbutier, des fois. Il voit la détresse dans ses yeux. Il ressent l’angoisse qui lui tenaille les entrailles. Erwan, il le connaît. Parfaitement. Chip observe, c’est ce qu’il a toujours fait, et il a toujours une idée précise de ce que les regards cachent. Il observe, il écoute, et il entend le moindre pincement dans la voix de ses proches. Il a affûté sa perception plutôt que ses mots. Chip il dit pas grand chose. Mais Chip il voit plein de choses, il ressent plein de choses. Et il sait qu’Erwan sombre depuis que Doc n’est plus là. Chip non plus n’est plus le même. Doc l’a changé, pour l’éternité. La jetée se présente à lui. La silhouette avachie sur le macadam n’augure rien de bon. Il s’avance, décèle avec plus de précisions les traits ternis d’Erwan. Un fichu flashback se joue dans sa tête. Il se voit, à l’époque où son ami était encore plus grand que lui, il se rappelle le couteau volé dans sa main, l’excitation dans son estomac, l’entaille dans sa paume, celle sur le doigt d’Erwan, le sang qui se mélange et le lien qui se créé. Frère de sang, pour toujours. Quoi qu’il se passe. Quoi qu’il arrive. Il s’assoie à côté d’Erwan sans s’annoncer. Chip se penche vers lui, tâte les poches de son jeans, de sa veste, trouve son paquet de cigarette et en fixe une entre ses lèvres. T’as une sale gueule. Il ne choisit pas ses mots, jamais. Il observe, commente avec la précision qu’il faut, que ses mots fassent mal ou non. Il attrape la bouteille de vodka et en prend une gorgée. Tu veux parler ? Il pose la bouteille à côté de lui. Les clopes et le briquet de son ami aussi. C'est sa façon de lui dire stop. Il le regarde, il a envie d'essuyer les traces qu'ont laissé les larmes sur ses joues et de le prendre dans ses bras. Mais il ne le fait pas. Chip, il est comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (2017) we live for something // erwan   Mer 29 Mar - 22:46


tu peux vendre tout ce que tu possèdes,  
te débarrasser de tout ce que tu n'aimes pas,
tu ne pourras jamais te débarrasser de toi-même.

Son téléphone qui se noie lamentablement. Une belle allégorie à sa personne. Parce qu'Erwan, il ne nage plus, il a abandonné pour se laisser porter par le courant, terrassé par les vagues, l'eau qui vient s’engouffrer à l'intérieur pour ne faire de lui qu'un vulgaire corps. Une merde. Il se sent comme une belle grosse merde et y'a absolument rien qu'il puisse faire contre ça. Cette impuissance face à son destin le bouffe. Il demande pas grand chose Erwan, il veut juste revenir quelques semaines plus tôt et l'empêcher de prendre sa voiture. Non, en fait, il devrait plutôt revenir un an plus tôt et ne pas se taper sa gonzesse, ça se serait une idée délicieuse. La tête sur le bitume, le cœur dans les vapes, il tire la dernière taf sur sa clope. Des yeux vitreux qui brillent dans la nuit noire. Il est brisé. Foutu. Jamais il ne remontera en selle. Il en pas réellement envie pour le moment. Il prend un malin plaisir à se détruire, punition qu'il s'inflige à cause de ce qu'il a fait. Alors cette douleur qui enserre sa poitrine, il l'entretient. Il viendrait même volontiers ajouté de nouveaux tourments à sa folie. Plus rien ne l'attend en dehors peut être de la mort. « T’as une sale gueule. » La voix résonne dans son crâne. Il pense d'abord entendre des voix. Ça lui arrive depuis qu'il est parti Prof. Il le voit. Sans arrêt. Son fantôme qui le juge et le hante.  Ces yeux se dessillent et il le voit. Chip. « Moi au moins, c'est pas irréversible. » dit il froidement à l'égard de celui dont il a toujours été très proche mais qui aujourd'hui lui semble si loin. Un peu saoul, il se redresse péniblement. L'alcool qu'il éloigne d'Erwan. Instinct protecteur. L'alcool qu'il consume à outrance, pour se flinguer la santé. Qui sait, avec de la chance, il crèvera d'une overdose le con. La solution miracle à son problème. Il se noie, il sombre et il oublie. Quelques heures en tout cas. Parce que oui, ce n'est pas magique. « Tu veux parler ? » Un rire jaune lui échappe. Rauque et un peu cassé. Parce qu'il se croit obligé de jouer les papa depuis que Prof est parti. Comme s'il se sentait missionné. Chargé de maintenir la barque à flot. Soit pas con Chip. Elle a coulé. C'est fini. Ce sera plus jamais pareil. pense t-il quand sa voix s'élève finalement: « Mais de quoi hein ? A toi d'me le dire SuperChip. » Il tend une main vers le ciel pour appuyer ses propos. « file moi mes clopes. » ordonne t-il. Il veut pas se battre avec lui mais le fera volontiers si c'est nécessaire. Enfin, dans son état, il risque pas de faire grand chose ceci dit. C'est même pas sure qu'il parvienne à marcher. Tant pis, il cuvera son alcool sur place.
Revenir en haut Aller en bas
 
(2017) we live for something // erwan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 4 août 2017 : L5R Live Licornes / Phénix
» 26 mai 2017 : L5R live - Clan de la Grue
» [Don] code Xbox Live de 14 jours
» SmackDown Live | 12/05/2017.
» Abonnement Xbox Live : 13 mois pour 30 €

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAST FIVE YEARS. :: (gotta have faith) :: easy come easy go :: tale as old as time-
Sauter vers: