AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (2017) need a little a sweetness in my life. #reda.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: (2017) need a little a sweetness in my life. #reda.   Mar 28 Mar - 18:17


 

   

 

need a little a sweetness in my life.


— reda&jocelyne
t'as rien à faire aujourd'hui. rien. et ça ne te satisfait pas. t'es déjà passée voir ton grand-père. tu l'as aidé. t'es restée un peu avec. parce que, t'as le temps. t'es allée courir. comme d'habitude. et t'as même été faire un tour sur la plage. et tu t'emmerdes. t'aimes pas rester à rien faire. t'aimes pas te tourner les pouces. parce que, c'est jamais arrivé. parce que, tu préfères travailler. t'as besoin de ça. et rares sont les jours où tu te reposes. de toute façon, t'y arrives pas. t'es bien trop hyperactive. t'as bien trop besoin de bouger. et puis, tu te souviens qu'elle t'a appelé. une connaissance. ashley. enfin. tu crois qu'elle s'appelle comme ça. mais, tu t'en fous. elle t'a appelé parce qu'elle est enceinte jusqu'au cou. le bide énorme. la pauvre. et, elle va arrêter de travailler. alors, elle t'a refilé quelques adresses. pour que t'ailles t'y présenter. histoire de. ça te fera du travail en plus. et toi, t'en refuses jamais. alors, tu décides de te rendre à quelques unes de ces adresses. tes cv dans un sac. ton plus beau sourire. et une robe de seconde main. des escarpins qui allongent tes jambes. tes cheveux attachés. parce que tu trouves que ça fait plus sérieux. bref. t'es pas trop mal. tu pues pas la pauvreté à des kilomètres. c'est le principal. parce que, tu supportes pas, toi. tu supportes pas qu'on puisse voir que t'as aucun sous. t'en as honte, ouais. t'as honte de dire non à un restaurant parce que t'es pas capable d'le payer.
bref. te voilà arrivée à l'une des adresses. t'es passée devant des milliers de fois sans jamais t'y arrêter. tu connais l'endroit. c'est tout. une profonde inspiration et tu entres. le carillon qui retentit. bonjour. que tu balances de ta voix aiguë. t'avances de quelques pas avant d'apercevoir un gars dans l'arrière salle. accroupi devant un meuble. tu te gênes pas, tu l'y rejoins. ta main qui vient tapoter son épaule. salut. que tu dis, encore une fois. je m'appelle jocelyne. j'ai su que vous n'allez plus avoir de femme de ménage. alors, j'viens me proposer. ton regard que tu plonges dans ton sac pour en sortir une feuille. curriculum vitae bien rempli. d'un côté, tu travailles depuis une quinzaine d'années maintenant. le papier que tu tends. tes yeux qui se posent sur le brun. oh. que tu souffles en riant. en fait, on s'connait déjà. tu le détailles de haut en bas. regard appuyé. ouais, tu l'as déjà rencontré. une fois. un soir. t'as passé la nuit avec et t'es partie au petit matin. très bien, même. ta lèvre inférieure que tu pinces. t'es pas gênée. t'as pas honte. tu trouves la situation amusante, même. un sourire qui étire tes lèvres. reda, c'est ça ? c'pas un prénom qu'on oublie. l'reste non plus, d'ailleurs. que tu dis, encore. putain, tu parles beaucoup trop, jo.
  MAY
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (2017) need a little a sweetness in my life. #reda.   Mer 29 Mar - 17:38


need a little a sweetness
in my life. (jo&reda)


C'est une journée qu'il a une nouvelle fois passé dans sa boutique à attendre les clients qui ont défilé tout au long de l'après-midi à intervalle plus ou moins longue. Reda a passé le plus clair de son temps à lire un livre, lunettes posées sur le bout de son nez et un joint à la main. Il sait bien que l'odeur est trop forte, que les clients doivent parfois la sentir dans l'air et sur ses vêtements mais lorsqu'on lui fait la remarque, le brun rétorque que des clochards viennent de passer le voir avec une tête pas nette. Mais le clodo, c'est lui, incapable d'attendre le soir pour fumer un petit quelque chose. A cause de ça, il a toujours les yeux rouges et des cernes bien épaisses sous ses yeux. Cheveux en bataille, Reda a laissé tomber la lecture pour aller réparer un meuble qu'on lui a refilé pour trois sous, qu'il pourra revendre le double s'il parvient à le retaper un peu. Son cœur rate un battement lorsque la sonnette se déclenche dans le magasin. Il a pas le temps de se retourner qu'une main lui tapote sur l'épaule. Okay, le mec relâche tout et se redresse. Ses sourcils se froncent, le temps pour lui que son cerveau embrumé accepte l'information et se mette en marche.

Un peu à la ramasse, la bête attrape les papiers avant de comprendre réellement ce qu'il se passe. Une femme de ménage. Ah oui. La sienne ne va pas tarder à se barrer mais Reda n'a même pas encore pris la peine d'en chercher une nouvelle. Il a tendance à toujours tout faire au dernier moment. Lorsque son prénom quitte les lèvres de la jeune-femme, le brun redresse les yeux et tire une drôle de tête. On s'connaît ? Qu'il murmure, toujours aussi sociable. Ses pupilles la détaillent jusqu'à ce que sa mémoire s'éclaire enfin et c'est là qu'il lâche un léger sourire. Ah oui. Jocelyne, c'est vrai. Le brun acquiesce d'un signe de tête et se recule de quelques pas pour essayer d'être plus à l'aise. Ça se voit peut-être pas mais il est nerveux de savoir qu'une fille avec qui il a couché est maintenant là, devant ses yeux. Et puis, c'est peut-être lui mais il a la sensation qu'elle ne dirait pas non à une seconde fois. Reda fait mine de rien comprendre et lui lance un regard uniquement pour lui dire Venez dans mon bureau, on sera plus tranquille. En se raclant un peu la gorge pour essayer d'être plus clair. Sa voix est cassée, c'est naturel mais aujourd'hui, elle l'est encore plus à cause d'une énième mauvaise nuit qu'il a passé à ne pas savoir dormir. Son regard dévale le cv, malade de professionnalisme. On vous a dit que c'était uniquement pour un mi-temps ? Il préfère demander directement pour éviter les malentendus. Son regard évite Jocelyne, c'est pourquoi Reda reste le nez plongé vers le papier tandis qu'il s'assoit derrière son bureau en lui faisant signe de prendre place, elle aussi.
Mais non, il doit se faire des idées. Jocelyne lui fait pas du rentre dedans.
T'es pas irrésistible, Conley.
Elle est trop belle pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (2017) need a little a sweetness in my life. #reda.   Mer 29 Mar - 22:20


 

   

 

need a little a sweetness in my life.


— reda&jocelyne
tu te souviens de cette soirée, ouais. tu te souviens de vos corps unis. t'avais aimé. et, tu t'étais même dis que réitérer la chose pourrait être bien. t'en as pas vraiment eu l'occasion. parce que t'es partie. et tu ne l'as plus jamais recroisé. jusqu'à maintenant. ironie du sort. t'es comme ça, toi. à croire au destin. à aimer les imprévus. tu croques la vie à pleine dent. et t'es incapable de te projeter dans l'avenir. le présent. seul lui compte à tes yeux. tu vois bien qu'il n'est pas à l'aise, le brun. et ça te fait d'autant plus sourire. et, tu le suis jusqu'à son bureau. ton allure déterminée. ta silhouette qui sautille à chacun de tes pas. on pourrait presque croire que t'as confiance en toi. trop confiance. on pourrait presque croire que t'es une reine. une princesse. alors que toi, tu sors des bas fonds. toi, t'es rien. tu te donnes un air. tu te donnes une apparence. j'ai déjà d'autres employeurs. mais j'ai pas peur de faire d'autres heures en plus. que tu balances. jour, nuit. peu importe. toi, ce qui t'importe, c'est de travailler. ce qui t'importe, c'est de pouvoir payer les soins à ton grand-père. pouvoir te faire plaisir. commencer à ne plus regarder ton compte bancaire. tout le temps. t'as envie de pouvoir réellement commencer à vivre, jo. et tu veux pas lui dire, toi. que t'es sans le sous. que t'as besoin de ce travail. tu veux pas te rabaisser à ça. jamais.
et tu te déplaces jusqu'au bureau. ton regard qui le détaille. le brun assit sur sa chaise. son nez fourré dans ton papier. un sourire sur tes lèvres. toi, tu viens t'installer sur le bureau. face à lui. tes longues jambes qui appellent son regard. vous avez oublié ? c'ça ? que tu dis dans un rire. ta main qui vient saisir le papier. tes yeux qui tentent d'accrocher son regard. t'as l'air d'une pute, comme ça. une aguicheuse. la fille qui veut passer sous l'bureau pour un travail. mais, t'es pas comme ça. en réalité, tu penses à peine à cet emploi. bien trop perturbée par le gars devant toi. ce mec complètement apathique qui te regarde à peine. il a ce quelque chose. ce truc attirant. t'avais déjà apprécier ce détail, la première fois. tu l'apprécies encore plus étant sobre. j'peux vous rafraîchir la mémoire, si vous voulez. que tu dis en riant. t'es sérieuse, ouais. tu dirais pas non. mais tu laisses un doute plané. tu veux pas qu'il te prenne pour ce que tu n'es pas. et toi, tu viens pincer ta lèvre.
  MAY
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (2017) need a little a sweetness in my life. #reda.   Ven 31 Mar - 1:34


need a little a sweetness
in my life. (jo&reda)


C'est rien de plus qu'un foutu menteur Reda. Il se souvient d'elle. Bien sûr qu'il s'en souvient. Il est peut-être con mais il peut pas oublier ce genre de nuit intense qu'il lui arrive de passer avec des inconnues. Jo, il pensait pas la revoir un jour, son cerveau s'est même jamais fait à cette idée mais maintenant qu'elle est là, la situation prend une autre dimension. Elle l'oblige à quitter ses papiers pour la regarder et c'est ce qu'il fait. Reda ça reste un homme alors forcément, il laisse ses pupilles divaguer un instant sur ses longues jambes et remonter jusqu'à son visage. Vous pourrez venir faire un essai en attendant que l'autre employé pose définitivement son congé. Comme ça, si vous faîtes l'affaire, on pourra voir si je vous prends. En attendant il se démerdera pour la payer sans la déclarer, une connerie du genre, il s'en fout, il gère mal son entreprise depuis toujours et ça risque pas de se terminer dés demain. C'est pour ça que Reda a ouvert une brocante : personne ne se soucie jamais vraiment de ce genre de magasin bordélique. Mais Jocelyne semble à peine l'écouter, trop occupée à lui faire du rentre dedans.

Le brun s'enfonce dans son siège, comme pour mettre une barrière entre eux, tenter de se persuader que le charme ne prendra pas une seconde fois. Reda a jamais vraiment été du genre à remettre le couvert depuis son divorce. C'est un espèce d'oiseau volage qui reste jamais au même endroit, un peu égoïste, même, à ne jamais donner de nouvelles. Heureusement, Jo avait été ce genre de filles à ne pas lui courir après, à ne pas chercher à en savoir plus sur lui. Il est peut-être beau en apparence le Conley mais quand on se met à creuser un peu trop, c'est là qu'on tombe sur des nids d'imperfections. Son âme n'est rien de plus qu'un refuge à démons où tous viennent se loger gratuitement. J'crois que je commence à avoir des flash de la soirée, là, ça va. Qu'il lui sourit, pour ne pas paraître trop désagréable. Il a pas envie de l'envoyer chier parce que c'est pas son genre. Et puis au fond, Reda ressent une certaine joie de se sentir désirable. Ouais, ça lui fait du bien, au fond, même s'il le montre pas. Son corps se redresse alors qu'il se plante devant elle, là, assise sur son bureau. Le brun la trouve belle, bien sûr qu'elle l'est. On peut faire un tour du proprio pour vous acclimater à l'ambiance si vous le désirez. Comme ça j'vous expliquerais comment on fonctionne. Ses yeux vairons la fixent intensément, peut-être parce qu'il le fait exprès et qu'il en rajoute. Son visage est bien trop proche du sien à cet instant pour qu'on puisse dire qu'ils sont seulement dans un entretien professionnel. Ce doit être pour ça que Reda se recule pour entamer la marche. Y a un léger sourire sur ses lèvres, pas grand chose. Juste assez pour lui montrer qu'il peut lui aussi jouer ce jeu bestial de séduction.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (2017) need a little a sweetness in my life. #reda.   Dim 2 Avr - 20:16


 

   

 

need a little a sweetness in my life.


— reda&jocelyne
t'es pas du genre à sauter sur tout c'qui bouge. pas du genre à écarter les cuisses pour le premier venu. ça t'arrives de t'amuser, bien sûr. une nuit, un amant. pas de lendemain, rien. t'aimes pas ça, toi. t'attacher. ressentir. t'aimes pas être liée à un homme. parce que ça te rend faible. parce que t'en oublies tes valeurs. ta façon d'être.
et tu souris doucement à sa proposition. laissant un rire s'échapper d'entre tes lèvres. avec plaisir. que tu réponds. tes jambes que tu viens croiser sous son regard. ta lèvre inférieure que tu te pinces. vous m'prenez où vous voulez, quand vous voulez. que t'ajoutes. tu joues, tu ne le nies pas. tes yeux sont bien trop pétillants. ils parlent pour toi, les salops. et toi, t'hésites pas. provocatrice. tu lui envoies des signaux, à reda. ton corps en ébullition. ton coeur qui s'accélère alors qu'il se lève. visages bien trop proches. pupilles qui communiquent. tu le dévores du regard, jo. tu ne le quittes pas. un rire qui s'échappe, encore une fois, d'entre tes lèvres. des flash. ouais. tu ne sais pas, toi. tu sais pas s'il joue, lui aussi. il est mystérieux, le brun. inaccessible, peut-être. et il a cette prestance, reda. ton corps qui frissonne alors que tu sens son souffle sur ta peau. mais tu daigne pas l'abandon. toi, tu l'fixes. et tu regardes sa silhouette s'éloigner de toi. et tu te relèves. j'vous suis. que tu souffles alors qu'il est déjà parti. tes talons qui claquent à chaque pas que tu fais. aucune discrétion. tu peux pas l'nier. t'en profites pour te rincer l'oeil, jocelyne. tes yeux qui fixent son fessier. et tu t'arrêtes de justesse lorsqu'il en fait de même. ton regard qui vient ensuite se planter à nouveau dans le sien. vos corps proches. peut-être un peu trop, même. ton visage qui s'approche du sien. tu sais qu'il ne peut pas reculer, reda. que son corps est bloqué. un meuble qui l'oblige à rester proche de toi. le temps que tu le décideras, en tout cas. et tu viens approcher tes lippes de son épiderme. sa mâchoire où tu déposes un léger baiser. son cou que tu goûtes. entreprenante, la gonzesse. j'vous écoute. que tu dis. concernant l'fonctionnement. que t'ajoutes. t'as honte, jo. honte d'agir ainsi. tu ne te contrôles pas.
  MAY
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (2017) need a little a sweetness in my life. #reda.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(2017) need a little a sweetness in my life. #reda.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Earth Defense Force 2017
» lessor.fr : Chambon, un tunnel pour l'hiver 2016/2017
» Nouvelles WRC pour 2017
» Blood Bowl returns : une V4 pour 2017
» PES 2017 : infos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAST FIVE YEARS. :: (gotta have faith) :: easy come easy go :: tale as old as time-
Sauter vers: