AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 sunshine in my pocket (charlotte)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

petits mots : 24

⇥ my note-book.
availability: daniel + conley + reed
contact book:

MessageSujet: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 17:04



charlotte gemma conley
"can't stop the feeling"
© eternalroleplay/timberlake

- nom complet : niveau prénom, j'ai eu de la chance par rapport à certain de mes frères et sœurs. enfin, c'est assez subjectif, mais je trouve que je m'en sors bien. nos parents ont la manie de nommer leurs enfants selon une ville ou un pays. j'ai eu le droit à Charlotte. souvent raccourci en Lotte par la fratrie, en Charlie par les copains. quand ils n'y mettent pas leur petite dose d'originalité. et sinon, je suis une Conley. troisième de la fratrie, ma place au milieu me convient plutôt bien. - âge : j'ai fêté il y a peu mes 32 ans. je le vis mal, très très mal. à vrai dire, je ne me suis toujours pas remise de mes 30 ans. trois décennies, bon sang. j'ai hurlé et je suis retournée me coucher lorsque j'ai vu un cheveu blanc l'autre jour. - origines et nationalité : je suis américaine élevée dans cette pure idéologie de l'american way par des parents conservateurs. quand ils n'étaient pas trop occupés à planer. pour ce qui est de nos origines, je n'en ai aucune idée. - profession : je suis professeure de mathématiques au lycée. j'ai toujours eu des facilités avec les maths, et c'est en faisant du soutien scolaire l'été pour gagner de l'argent que j'ai pensé à en faire mon métier. c'est pas une grande passion, mais ça fait de l'argent. et les élèves sont sympas, donc c'est cool. - statut civil : je suis depuis quelques mois en couple. quelque chose de calme, simple. un peu sérieux, mais pas trop... quelque chose qui me convient très bien, qui me rassure. j'ai déjà trop donné, mais je n'ai pas envie d'être seule non plus. - situation financière : $$$$$, moyenne, toujours. j'ai aujourd'hui un travail, mais ça reste parfois compliqué. j'ai toujours connu cette situation, j'ai appris à faire attention. les mauvaises langues me diront radine, la vérité vraie c'est que je suis prudente. - traits de caractère : douce, souriante et optimiste quand je me lève du bon pied, têtue et bornée je lâche rarement l'affaire, amicale je vais généralement vers les autres, je génère généralement des ondes positives sauf lorsqu'on m'ennuie, loyale mais faut pas me décevoir. - groupe : in the moment.

climbing uphill—
- en quelques lignes, à quoi votre vie ressemblait-elle il y a cinq ans ? Il y a cinq ans, c'était le début d'une folle aventure. C'étaient mes premières années en temps qu'enseignante, c'était cet appel étrange à trois heures du matin, c'était Daniel qui parlait beaucoup trop vite pour que je ne comprenne, c'était moi qui lui raccrochait au nez dans le but de me rendormir, et moi qui le rappelle quelques vingt minutes plus tard parce que j'étais intriguée. C'était la découverte de son musical en projet, les nuits blanches passées à faire semblant de vouloir aligner trois mots, à corriger des copies, à chanter les cinq mots alignés par lui, à l'observer travailler et à tomber lentement amoureuse comme une idiote. - depuis ce jour quels ont été les améliorations et les déclins dans votre vie ? J'ai commencé à croire en ce rêve de faire carrière dans la musique. J'ai pris goût à cette idée d'aller à New York, d'aider Daniel à monter son musical, d'aller à Broadway... Puis il est parti. Comme ça, sans vraiment prévenir et surtout sans m'attendre. Il s'est passé quelques mois où, l'incompréhension passée, j'étais prête à tout quitter pour le rejoindre. Jusqu'à ce que je comprenne que je n'étais pas désirée. Que ma place était ici, à Rockland. Puis cette incompréhension et ce désarroi se sont transformés en haine. J'ai effacé son numéro de mon répertoire, donné ses affaires qui traînaient chez moi à un organisme de charité et décidé de prétendre qu'il n'avait jamais existé. C'était plus facile à dire qu'à faire. J'ai également peu à peu délaissé la musique. Son nom est banni de mon moteur de recherches parce que, bien sûr, il fallait que son oeuvre soit un succès. Mais je suis passée à autre chose. Avec du temps. Je me suis concentrée sur ma famille, mon boulot... J'ai rencontré quelqu'un. Je n'en suis pas amoureuse, je le sais, mais je suis heureuse et c'est déjà ça. - quelles sont vos principales motivations dans la vie ? Avoir de l'argent à la fin du mois, m'assurer que tous les Conley vont à peu près bien, ne pas avoir de cheveux blancs. Des petits objectifs plus ou moins atteignables, j'ai appris à de nombreuses reprises qu'il était mauvais pour moi de rêver grand. - pour vous, qu'est-ce que rockland représente ? C'est ma maison, tout simplement. J'y ai grandi, je ne l'ai jamais quitté... Je n'ai pas envie de le faire, d'ailleurs. - placez les termes suivants dans l'ordre d'importance, selon vous: famille, amitié, amour, argent, estime de soi, carrière. famille, amitié, estime de soi, argent, amour, carrière. - imaginez et décrivez nous une vie idyllique. Je l'ai déjà rêvé, ma vie idyllique, et lorsqu'elle ne s'est pas réalisé ça a fait mal. Il y a cinq ans de ça, je vous aurais répondu deux mots : Daniel et New York. Aujourd'hui ma vie idyllique, c'est un week-end prolongé, une soirée avec mon compagnon à regarder des films bidons et à tout commenter, un repas de famille avec les Conley. - quels sont vos voeux et vos envies pour les cinq prochaines années ? être heureuse, ne plus avoir de soucis financiers, que les Conley aillent bien, peut-être tomber amoureuse, ne pas souffrir.

moving too fast—
- Castle On The Hill, Ed Sheeran. - Can't Stop The Feeling, Justin Timberlake. - Angela, The Lumineers. - Good Grief, Bastille. - Take Me Or Leave Me, Rent. - Satisfied, Hamilton. - Anything Could Happen, Melissa Benoist.

i'll be there soon—
1. Je suis l'enfant du milieu-haut de la famille Conley. La troisième, si ça vous aide à vous repérer plus facilement. Celle qu'on ne remarque pas vraiment. Celle qui n'a jamais fait de grosses conneries. Ne rajoutez pas un par rapport aux autres malveillant, parce que je pourrais avoir l'envie de vous casser les genoux. Mais c'est vrai. J'ai toujours été d'une banalité ennuyante. Plutôt douce, du genre à vouloir la paix sur terre. A vouloir croire que nos parents n'étaient dans le fond pas si terribles. Et qu'on pouvait avoir une entente parfaite entre frères et sœurs. J'ai perdu ma naïveté en grandissant. J'ai aussi compris qu'avec cinq autres Conley, il allait falloir que je m'impose à un moment donné. Je me suis imposée. J'ai arrêté de vénérer nos parents et de leurs trouver des excuses. J'étais là pour gronder les gus quand ils faisaient des conneries. Aussi là pour les soutenir, quelle que soit l'épreuve. Les Conley m'ont filé une loyauté maladive. Je ferais absolument tout pour ma famille. 2. Vivre dans une famille nombreuse avec des parents très porté sur les substances dangereuses pour la santé n'est pas synonyme de richesse absolue. Dès toute petite, j'ai dû trouver le moyen d'apporter de l'argent à la maison, histoire qu'on puisse vivre le mois. Milan gérait ça seul, à l'époque, et je ne sais toujours pas comment il faisait pour ne pas craquer. Ayant des facilités pour comprendre à l'école, je me suis toujours fait un point d'honneur à écouter et faire mes devoirs. J'ai commencé à donner des cours de soutien lorsque j'avais onze ans. Et à faire les devoirs des autres à quatorze. Rien de bien grave, ça permettait de me faire de l'argent de poche. C'est assez naturellement que l'idée de devenir professeure m'est venue. Restait à choisir la matière et obtenir une bourse pour pouvoir entrer à l'université. Où j'ai dû avoir un job à côté. C'était difficile, mais ça en vallait largement la peine. L'université m'a permis de grandir d'une nouvelle manière. J'ai toujours été extrêmement prudente en matière d'argent. C'en est agaçant, à vrai dire. Mais j'ai toujours peur de manquer, malgré le fait que j'ai aujourd'hui un emploi stable. 3. Dans la famille, on avait tous notre petit échappatoire... La peinture pour Frances, le piano pour Milan... Pour ma part, c'était le chant. Je n'ai pas compris de suite à quel point ça me plaisait, mais il est vrai qu'à force de chantonner à longueur de journée c'est resté. J'aurai aimé apprendre d'un instrument de musique, mais il s'avère que je ne suis absolument pas habile de mes dix doigts. Alors je me contentais de chanter des âneries sur les mélodies de Milan. Dans ma naïveté enfantine, j'ai cru un moment que je pourrais devenir chanteuse-compositrice-interprète-musicienne et tout ce que vous pouvez ajouter à la liste. Mais j'ai bien vite compris que non, ça ne marchait pas comme ça. Ces espoirs enfouis sont très vite remontés à la surface il y a cinq ans, lorsque Daniel a décidé qu'il avait besoin de mon aide pour monter son musical. J'étais très sceptique, au début. Mais il était passionné, et ses débuts tenaient la route et j'avais peur de m'ennuyer dans mon métier. Alors je l'ai aidé. Pendant trois ans. J'ai donné beaucoup de mon cœur et un peu de mon âme à cet homme follement talentueux pour qu'il parte finalement sans moi accomplir son rêve. L'effacer de ma vie n'a pas été une chose aisée. J'ai hésité durant des mois à le rejoindre. Mais quelque chose c'était brisé et je suis restée. Je ne veux plus entendre parler de Daniel Burr. Et c'est difficile, étant donné que le pays entier parle de Daniel Burr. J'ai aussi, inconsciemment au départ, rejeté la musique. Je me surprends à chanter beaucoup moins qu'avant. J'ai du mal à rester en place au club de Milan. Et je grimace dès qu'on me parle de musical. Je suis passée à autre chose, mais c'est toujours assez douloureux.  

- pseudo/prénom : ginger squid / Laura. - âge : bientôt 20 ans, ouch. - pays/région : la ville la plus verte de France. oui c'est l'heure de la petite recherche google - où avez-vous connu le forum : bazzart ! - vos commentaires : moult moult mouuult keur olala !. - autre : G HATE DE JOUER ! :scream:
Code:
[b]Lily James[/b] <t5>//Charlotte Conley</t5>

_________________
i'm erasing myself
from the narrative


Dernière édition par Charlotte Conley le Ven 24 Mar - 23:27, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

petits mots : 38

⇥ my note-book.
availability: (3/4)
contact book:

MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 17:05

Premier. :hehe:
T'es trop belle. :2:
:rose: :rose: :rose: :rose:
Spoiler:
 

_________________

we get the job done.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 17:10

Oh, bienvenue avec la jolie lily. :wai:
Garde moi un lien sous le coude, si tu veux bien. :mini:
Revenir en haut Aller en bas
Natalia Lindberg
avatar
with my feelings on fire, guess i'm a bad liar

petits mots : 427

⇥ my note-book.
availability: 〉close 2/2 (tate, lexie)
contact book:

MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 17:10

Lily James :mini:
Bienvenue Gemma ! Je te souhaite une fin de redac inspirée :mini:

_________________

like it's our last dance
we were built to last, we were built like that. baby, take my hand, dive in this romance. we could burn and crash, we could take a chance, holdin' nothin' back, like it's our last dance x dua lipa, last dance (©endlesslove)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 18:36

lily :sad:
bienvenue par ici :ass:
Revenir en haut Aller en bas

petits mots : 244

⇥ my note-book.
availability: libre
contact book:

MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 19:20

lily, elle est tellement belle. :sad:
alors, j'ai googlé, curieuse que je suis. :aw: y a plusieurs régions la plus verte visiblement, mais c'est marrant, parmi les deux premières soit c'est ma région de coeur d'amour qui me manque, soit ma région actuelle que j'ai hâte de quitter. :aw: #cétaitmavie
bienvenue, sinon. :rose:

_________________

wakin up to kiss you
and nobody's there
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 19:29

une autre frangine :dead: :dead: :resp:
bienvenue chez les conley ma belle :cute:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 19:45

t'es belle :aw:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 20:23

sont sexy chez les conley :dead:
bienvenue :wai:
Revenir en haut Aller en bas

petits mots : 24

⇥ my note-book.
availability: daniel + conley + reed
contact book:

MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 22:07

Daniel, :perv: :perv: :mini:

Arabella, ce sera avec plaisir pour le lien ! :aw:

Natalia, Nana, merci à vous I love you

Moïra, ah, une curieuse ! :oops: Je parlais d'Angers, pour ville la plus verte. Du coup c'est pas du tout pareil que les régions, après vérification :mdr: merci à toi, en tout cas ! :aw:

Les Conley, keurs et paillettes sur vos nez. :eyes2: :scream:

Et Ebony, merci, elle est pas mal non plus Nyny eheh :perv:

_________________
i'm erasing myself
from the narrative
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

petits mots : 38

⇥ my note-book.
availability: (3/4)
contact book:

MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   Ven 24 Mar - 23:42

Ta fiche. :dead: :dead: :dead: Je t'aime. :inlove:
Tu es validée, bien entendu. :oops: Je vais venir te re-harceler pour un rp maintenant. :happy: :hehe:

_________________

we get the job done.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: sunshine in my pocket (charlotte)   

Revenir en haut Aller en bas
 
sunshine in my pocket (charlotte)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MONSTER IN MY POCKET (Matchbox) 1991
» [Console] La Neo Geo Pocket/Pocket Color (SNK) 1998.
» *Tiens.. Qui est là?Ma tante Charlotte! Euh non.. Day-Hayate
» Charlotte Bobcats
» Charlotte Birthday ^^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAST FIVE YEARS. :: (who am i) :: sweet disposition :: on the road-
Sauter vers: