AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (suicide la musique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

Invité


MessageSujet: (suicide la musique)   Lun 20 Mar - 16:00



lola darcy :1:
"such a cruel boy. telling me to dream one more time.
yet here you are, watering this withered heart again"

©oriondiary(tumblr)/your lie in april.

- nom complet : pride and prejudice est ton bouquin préféré entre autres parce que t’as le même patronyme que mr. darcy (tu dis que c'est ton favori sauf que tu l'as lu qu'une fois et tu te souviens plus de la moitié). puis marié avec ton prénom lola, ça te construit un nom digne d’apparaître sur la première page d’un magasine. - âge : tu touches à ta majorité depuis le quinze février, vingt-et-un ans et t'as déjà des ailes blanches d'ange qui poussent dans ton dos. - origines et nationalité : papa goûte et respire l'amérique, alors que mama c'est dans les bras de l'italie qu'elle s'est bercée en premier. nationalité américaine tintée de chaleur italienne. - profession : pianiste pêcheuse, déjà à la retraite à cause d’une maladie dégénérative. - statut civil : célibataire endurcie pour n'avoir donné son coeur qu'à lui, errant dans quelques paires de bras depuis pour ne laisser que cicatrices derrière. lui ou rien, même si t'as essayé si fort de l'aimer, l'autre. - situation financière : $$, avant, ta famille avait un revenu acceptable, juste assez pour vivre confortablement et tenir le homardier familial en état. depuis la dégénérescence de tes muscles et les frais médiaux s'y rattachant, ça va de mal en pis. - traits de caractère : désabusée, brisée, passionnée, amusante, charmante, têtue, travaillante, mystérieuse, téméraire, lumineuse tâchée d'ombres, masque souriant cachant son désarroi. t'es la mélodie qu'on se fait un plaisir de (re)découvrir et qui laisse place à des interprétations différentes, magiques, parfois dramatiques. - groupe : looking backward.

climbing uphill—
- en quelques lignes, à quoi votre vie ressemblait-elle il y a cinq ans ? de la musique s'échappant de chacun de tes pas, la magie qui glisse de tes doigts chaque fois qu'il frappe une touche de piano. tu commences tout juste à faire rêver les gens quand ils t'entendent, tout juste à envoyer ta lumière dans leur âme, le seul rêve que t'ai jamais eu outre la pêche au homard. t'étais dans l'œil du cyclone, vite rattrapée par la dévastatrice réalité. - depuis ce jour quels ont été les amélioration et les déclins dans votre vie ? descente aux enfers, rêve brisé aussi fort que le cœur fendu quand il est partit. sauf que tu lui as rien dit, t'as regardé la neige recouvrir ses pas et puis voilà. toi, t'étais déjà malade, tu disais que c'était mieux qu'il parte avant de te voir dépérir. t'as pas aidé ta cause, t'as bu et t'as tiré des joints pour oublier ta douleur, autant physique que mentale. atrophie musculaire dégénérative (FAMD, que tu la surnommes cette pute, le 'F' tenant pour fuck naturellement.  - quelles sont vos principales motivations dans la vie ? la musique, les homards. t'avais deux passions, qui t'faisais avancer si vite que la vie arrivait à t'suivre. c'est peut-être pour ça qu'elle t'as condamné, décidé de te mettre des limites pour plus que tu puisses briller. y'a ta famille, y'avait lui, y'a tes amis, y'a la drogue, même le homardier à moitié brisé qui sert à faire vivre les darcy. t'espères que tu vas mourir avant que tu le fasses couler, y'a jamais eu l'argent dans tes priorités mais à force de le voir brûler, tu commences à en vouloir plus. toujours plus. - pour vous, qu'est-ce que rockland représente ? le monde, l'univers concassé dans sa ville natale, la ville que tu rêvais d'fuir avant, la ville où tu vas mourir. tu rêvais de voguer sur l'eau vers des contrées lointaines, rêvait si grand et fort de devenir une pianiste digne de jouer devant des auditoires infinis. sauf que rockland, rockland ça sera ton tombeau, et heureusement qu'il est beau. tu seras morte dans ta petite ville, mais au moins tu seras pas morose. - placez les termes suivants dans l'ordre d'importance, selon vous: famille, amitié, amour, argent, estime de soi, carrière. des moeurs qui font la course dans ton palpitant, c'est jamais les mêmes en premières places. famille, amitié (ne change jamais), argent, estime de toi. puis y'a l'amour et la carrière que t'essaie d'oublier, car c'est ce qui t'brise le plus à la fin d'ton parcours, ce que t'as eu un jour mais qui t'as filé entre les doigts. - imaginez et décrivez nous une vie idyllique. une maison sur l'eau, deux ou trois bouts d'humains qui courent après un chat ou un chien, ou les deux. un espèce pour le piano, un petit aménagement pour la pêche au homard. lui, comme papa d'tes gosses, d'la joie plein la mer et plus de goût d'cendres sur la langue. peut-être un peu d'fame, parce que tu rêves tellement d'remuer les gens quand tu fais courir tes doigts sur les notes blanches et noires. rien d'bien grand, rien qu'tu verras. - quels sont vos voeux et vos envies pour les cinq prochaines années ? vivant dans le passé, persuadé que tu n'as pas de futur devant toi, tu ne l'imagines pas, plus. ça fait mal de penser à l'utopie, car dans cinq ans il est certain que tu n'auras plus aucun muscle à voir s'atrophier, ton cœur n'ayant plus la force de battre. c'est la tombe qui t'attend, n'est-ce pas? le bonheur, le bonheur il t'as oublié, t'as perdu espoir d'y mordre à pleine dents à nouveau.

moving too fast—
- lola, allan theo. - s.o.s. d'un therrien en détresse, daniel balavoine. - habits, tove lo. - pieces, sum 41. - everytime, britney spears. lost boy, ruth b. -

i'll be there soon—
(2012) au sommet, plus haut encore que le paradis, plus brillante que le soleil. c'est là que t'es sous les yeux émerveillés des oreilles attentives dans la salle, alors que tu t'donnes corps et âme derrière le piano à queue. dès la première compétition on t'remarque, la gamine qui interprète à sa tête et hypnotise la foule. t'obtiens toujours dans les premières places, mais jamais la première car t'as jamais su t'plier aux limites. t'étais liberté après tout. (2013) début de ta fin, début de la mascarade. ça prend du temps avant que les doc découvrent ce qui t'afflige, tu prends la nouvelle durement. t'allumes une clope en fermant ta gueule, tu refuses de faire passer la pilule, d'accepter la vérité, alors tu fais la fête et danse. tu joue, tu joue ta musique jusqu'à épuisement, avant qu'tu y parviennes plus. y'a aussi mama qui est partit t'attendre au ciel. maman, faut croire qu'elle voulait pas vivre après la mort d'ses enfants, la facheuse est venu l'enlacer après une crise cardiaque. avec ta foutue maladie, la famille a pas eu trop l'temps de dépérir après sa mort, au contraire de tous les objets auxquels mama donnait tout son amour. (2014) il est partit. putain ce que ça fait mal, encore plus mal que de savoir comment tu vas mourir. c'est horrible car même s'tu sais que c'est mieux comme ça, t'arrives plus à jouer en sachant qu'il t'écoute plus, et t'as presque plus de temps. ton sablier se vide trop vite, t'aides pas ta cause en touchant aux pilules de la mort, qu'tu bois par-dessus pour apprendre à sourire à nouveau. tu t'en vas vers rien, et t'oublie d'faire attention aux autres. (2015) tu parviens à t'donner encore, à impressionner encore. de peine et de misère, c'est difficile, si difficile et il n'est plus là pour t'élever au-dessus des nuages. sans lui, t'es plus invincible. alors quand la famille parvient à t'convaincre de tout lâcher, tu le fais et sombre encore, le sourire aux lèvres, sans étincelle dans l'œil. (2016) dégringolade, tu t'perds moins tu joue, moins tu sors en mer. tu t'perds sans tes repères, tu désespères sans sembler abandonner alors qu'un regard avertit vois que tu berces plus d'espoir, car tu mets moins d'efforts. au lieu de te lever et travailler tes muscles, tu te couches dans l'herbe, tire un joint et regarde le ciel. (2017) t'arrêtes plus de perdre pied, ton corps te tient plus et casper pourrait être ton nouveau surnom. éteinte, la vie te laisse un goût amer dans la bouche puis... puis débarque un élément déclencheur majeur, son retour à lui. une explosion dans ta soupe, dans sa tête à lui aussi, tu peux le voir dans ses yeux quand il te revoit, reconnais plus ta carcasse décharnée, bordel. voilà le jeune héro qui veut te remettre sur pied, qui t’parle de possibilité et t’force à ingérer de l’espoir. mais t’as accepté ta mort imminente, même au nom d’l’amour tu peux pas concevoir de te relever, tu tiendras pas, tu tiendras pas. y’a jamais personne qui est parvenu à t’faire espérer à nouveau, alors comment il fait, lui?
 
- pseudo/prénom : spf, am. - âge : vingt ++  - pays/région : canada. - où avez-vous connu le forum : topsite. - vos commentaires : damn j'suis conquise.  :eyes2:  - autre :  :4:  :party:
Code:
[b]Magdalena Zalejska[/b] <t5>//Lola Darcy</t5>


Dernière édition par Lola Darcy le Mer 22 Mar - 0:00, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Lun 20 Mar - 16:13

Bienvenue parmis nous
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Lun 20 Mar - 16:45

magda :omg: :omg:
bienvenue parmi nous :mini:
réserve moi un lien :eyes: :aw:
Revenir en haut Aller en bas
Ginny Holloway
avatar
leave this blue neighbourhood.

petits mots : 624

⇥ my note-book.
availability: free (3/4).
contact book:

MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Lun 20 Mar - 16:48

Je ne connais pas Magda, mais elle est vraiment adorable. cat
Bienvenue sur le forum. :rose: J'aime beaucoup ce que tu as écrit jusque là.
Si tu as besoin de quoi que ce soit, on est là pour toi. :omg:

_________________
Some people can't get success with their art. Some people never feel love in their heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Lun 20 Mar - 16:50

je ne connais pas non plus ton vava mais elle est trop cuuute :eyes2:
bienvenue sur le forum :mini:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Lun 20 Mar - 17:40

merci à vous belles demoiselles pour vos mots, c'est très apprécié. :sad2: :eyes2:
magda fait partit de la catégorie mannequin, j'avais envie d'une jolie bouille différente. :aw:
nana, ça sera avec grand plaisir pour le lien. :sad:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Lun 20 Mar - 21:46

Bienvenue I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Mar 21 Mar - 15:00

le métier. :weird: :resp:
merci à toi. :mini:
Revenir en haut Aller en bas
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Mer 22 Mar - 15:28

Madga est magnifique sur ton avatar :dead: Bienvenue, de ce que j'en ai lu, le personnage paraît super intéressant :happy:
Revenir en haut Aller en bas
Ginny Holloway
avatar
leave this blue neighbourhood.

petits mots : 624

⇥ my note-book.
availability: free (3/4).
contact book:

MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Mer 22 Mar - 16:58

Ton personnage, tellement dramatique mais tellement bon. :sad: :cry:
Je te valide, amuse-toi bien, j'ai hâte de voir évoluer Lola. :dead:

_________________
Some people can't get success with their art. Some people never feel love in their heart.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité


MessageSujet: Re: (suicide la musique)   Mer 22 Mar - 17:02

livia. merci énormément, ça me fait plaisir de lire ça. :dead: :happy:
ginny. oh, je te remercie. :sad: :sad: le drama ceylavie. :oops:
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: (suicide la musique)   

Revenir en haut Aller en bas
 
(suicide la musique)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Composer musique
» Musique du temple de classe Pandawa
» Musique 8 bits avec GXSCC
» Les instruments de musique de notre époque
» [Résolu ] afficher un personnage et insérer de la musique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE LAST FIVE YEARS. :: (gotta have faith) :: easy come easy go :: say you'll remember-
Sauter vers: